BC#214 « Never heard a music so sweet »

Filed Under (Mixtapes) by zalemmm on 18-07-2023

Like 1
album-art

Cette année 2023 ne cesse de me surprendre… si elle est catastrophique du point de vue du mur où nos leaders nous font foncer à vitesse accélérée: surveillance généralisée, crédit social, génocide économique, guerre, assassins de la police et j’en passe, elle s’avère plus que prolifique en cadeaux venus de Jamaïque.

Je vous en parlais à la session d’avant, j’ai pas encore pu revenir sur tout ce que je voulais que déjà on avait de nouvelles paillettes plein les yeux avec une collaboration Perfect GiddimaniI Grade Records, des singles qui ravivent une vibe oubliée, des séries très originales… souvent dans une ambiance très roots, c’est assez rare pour le noter: même pas one drop, non, du bon vieux roots, beaucoup de riddims 100% instrumentaux avec de grands musiciens: c’est en tout cas l’ambiance de la 1ère moitié de cette sélection qui se termine avec 3 singles d’une rare beauté, avec l’enchainement de Hard Ears, mon morceau préférée de l’album de Perfect / Dezarie from way back (depuis combien de temps ??) avec le magnifique Breathe in Strenght et le Rasta Reggae Music de Lutan Fyah… même si les deux précédent plaçaient la barre déjà très haut c’est sans doute la plus belle production de l’année (on doit ça à B-Rich Records): ce riddim incroyable couplé à la mélodie de Lutan… indescriptible… arriver à faire aussi beau et aussi simple, c’est mieux qu’un très grand cru et ça se déguste pareil.

Et donc Perfect Giddimani, un nouvel album produit par le label I Grade dont on se souvient bien ici même si ça fait longtemps : les Virgin Islands, producteurs de nombreux albums de Midnite et Dezarie entre autres, connus pour leur sonorités hypnotiques et méditatives… autant dire que la rencontre faisait déjà saliver. Perfect je le dis depuis 15 ans et c’est encore plus vrai aujourd’hui, c’est vraiment l’artiste actuel le plus complet sur la scène internationale: dans un monde normal qui ne ferait pas que promouvoir de la merde à tous les niveaux, il aurait dû dépasser depuis longtemps les frontières du strict public reggae d’initiés. A defaut d’une notoriété à la Bob Marley, il devrait normalement surpasser à minima celle d’un Damian. Il peut tout faire, et la diversité des titres ici nous le prouve encore: Jah Mason ou Turbulence que j’adore sont un peu comparables dans le sens où ils sont des signjays accomplis avec le même potentiel, la différence c’est qu’ils ont une recette bien rodée qu’ils appliquent à chaque morceau: ça marche, mais c’est rarement surprenant. Avec Perfect, ça l’est quasiment à chaque fois ! Chaque nouveau morceau est une découverte de l’immensité de sa créativité. Et la musique soul qu’il affectionne n’est jamais mièvre et sirupeuse chez lui comme elle peut l’être souvent chez les autres. Il est aussi bon véner, funky que soulful, aussi à l’aise dans l’autodérision, le fun et le festif que dans l’évocation de la simple vie quotidienne (ce qu’on appelle les « reality tunes ») ou des morceaux qui vont porter une puissante poésie et un message profond.

Et cet album se classe plutôt dans cette dernière catégorie avec une classe et une élégance toute giddimanienne. Si je le préfère sur un tune comme « Life isn’t That », j’apprécie aussi carrément ces tunes peaceful et contemplatifs qui rappellent un peu l’esprit d’un de ses chef d’oeuvres, « Picture of Selassie ».

Dans une interview que j’utilise là sous forme de jingle, il dit simplement que son travail d’artiste c’est comme le boulanger qui cuit tous les matins de nouveaux petits pains et gateaux, il est là pour nous nourrir tous les jours avec des « straight cookies » produits artisanalement avec amour… Vous connaissez le slogan de son label ? « We make the hits, you make the biscuits ». Voilà tout est dit. Pour moi ce qu’il nous offre là c’est aussi vital que la nourriture. Merci infiniement pour ça Mr Perfect Giddimani, sans votre oeuvre le monde serait tellement plus triste, et j’aurais beaucoup de mal à tenir ! « And i’ve got to say nuff respect to… » Perfect Giddimani et son oeuvre complète !

Perfect Giddimani – Life Isn’t That (Eternal Light Riddim)
Ricky Chaplin – Love Rastafari (Eternal Light Riddim)
Sizzla – System
Capelton – Folly Fi Done (Rock Hard Riddim)
Jah Hammed – Tables Are Turning (Rock Hard Riddim)
Lutan Fyah – Life (Rock Hard Riddim)
Richie Spice – I’m Free (Rock Hard Riddim)
Turbulence – I Just (Rock Hard Riddim)
Perfect Giddimani – Hard Ears (Ah Mi Yard)
Dezarie – Breathe in Strength
Lutan Fyah – Rasta Reggae Music
Jah Mason – Jah Wipes Away (Free the Nation Riddim)
Stranjah Miller – High Grade (Free the Nation Riddim)
Lutan Fyah – What Goes Around (Free the Nation Riddim)
Qew Lunel – Free (Free the Nation Riddim)
Turbulence – Where Did You Go (Free the Nation Riddim)
Lutan Fyah – None Shall Escape (Bird Of Paradise Riddim)
Perfect Giddimani – Fire Fire (Bird Of Paradise Riddim)
Messenjah Selah – Higher Vibes (Bird Of Paradise Riddim)
Capleton – Watch out Fi Dem (Passion Fruit Riddim)
Sizzla Kalonji – High Grade (Passion Fruit Riddim)
Perfect Giddimani & Yungg Trip – Traffic
Capleton – Better Days (Better Days Riddim)
Lutan Fyah & Jah Thunder – Life (Better Days Riddim)
Lymie Murray – More Life (Better Days Riddim)

Spread the love

comment