BC#73 « Wish Good »

Filed Under (Mixtapes) by zalemmm on 24-09-2009

Like 0
album-art


Yow! j’ai un peu trainé ce coup ci mais vous connaissez ma légendaire régularité…
Du coup je me suis appliqué et j’ai essayé de caser ici, entre divers relents nostalgiques, des extraits d’un peu tous les albums intéressants de cette rentrée, et il y a de très bonnes choses dont il faut dire deux trois mots.

Déjà il y a Delly Ranx qui nous sort un premier album très solide, s’appuyant sur des singles qu’on a pu remarquer. Avec son flow de tueur, il s’illustre particulièrement sur « Don’t Choose for Me » sur un excellent riddim qui rappelle le « no foe » et sur lequel il nous est promis une série très prochainement, j’attends donc ça avec impatience. On a aussi Omar Perry, fils de Lee, qui en est au deuxième album. Sans me convaincre tout à fait, il arrive à bien me faire kiffer sur quelques morceaux, comme sur le World go Round riddim où son flow s’envole littéralement. Comme ces deux artistes on posé sur ce riddim du label Itation, c’est l’occasion de revenir sur cette excellente série dont je vous ai déjà diffusé l’énorme « No Pain No Gain » de Niyorah… eh oui au bout de 70 émissions faut bien commencer à recycler un peu… mais ça fait du bien de revenir sur Niyorah qui est silencieux depuis un petit moment… il doit être en train de nous préparer un missile atomique. J’espère que c’est pour bientot.

En attendant le missile de cette rentrée 2009, c’est l’album de Ras Zacharri. C’est le genre d’album comme il n’en sort que trop peu par les temps qui courent, le genre qu’on écoute en boucle et sur lequel on a toujours plaisir à revenir des années après. J’avais pas autant kiffé un album depuis le « Born Dead With Life » de Perfect, ou si on remonte plus loin… je le comparerait plutôt au « Inna Heights » de Buju Banton, dont on retrouve un peu l’esprit… même carrément je trouve. l’artiste confie que c’est son oncle et son mentor et on sent bien quelque chose de l’ordre de la filiaton, même si c’est difficile à définir. C’est un album très roots dans l’esprit, les harmonies sont originales et les choeurs féminins déchirent, mais surtout comme sur l’album de Perfect ou de Buju y’a une touche bien personnelle, et pas juste du balançage à la gueule de compil vite faite. C’est bien roots aussi dans la prod qui sonne un peu amateur mais c’est souvent un gage de qualité dans le reggae: le son trop clean du one drop d’aujourd’hui peut s’avérer lassant à la longue… ça enlève de la spontanéité et du coup, de la sincérité. Je connaissais Ras Zacharri surtout sur ses collaborations au label européen Roots Garden aux productions bien soignées, et même s’il assure là aussi je le préfère nettement sur ce genre de sonorités. Bref une très bonne vibes pour ce jeune artiste que vous devez déjà connaitre si vous suivez le blog Reggae-Unite… ils ont prévenu depuis longtemps qu’il fallait compter sur ce singjay, mais j’avoue que je m’attendais pas à quelque chose d’aussi bon.
Difficile de choisir les titres à diffuser car y’a vraiment rien à jeter, donc je vous recommande vivement de vous procurer cet album disponible sur pas mal de plateformes de téléchargement.

Après on a des nouvelles des Virgin Islands avec Lady Passion qui a un gros potentiel elle aussi même s’il n’y a que quelques morceaux vraiment convaicants sur son « Rain on me ». Je retiens surtout le magnifique « Sunshine through the rain » ainsi que « Teach the children » sur lequel vous pourrez admirer son puissant flow, mais elle assure aussi sur « No place like home » et « U.S.V.I », dont on reconnaitra le riddim où Niyorah pose un de ses meilleurs titres, « Nothing to Prove ».
Et puis toujours aux VI, Alayna, qui apparemment opère dans un registre plus dancehall – r’n’b, signe sur un album pas vraiment intéressant un très beau morceau roots sur le ’83 riddim, c’est suffisant pour qu’on y prête attention.

Enfin faut pas oublier Anthony Selassie qui a déjà une longue carrière mais pour qui je crois que c’est le premier album. C’est un chanteur à la très belle et douce voix qui, chose assez rare de nos jours, ne s’en sert pas pour nous souler avec du mauvais lover sirupeux. C’est un très bon album aussi, je regrette de n’en avoir pas mis un extrait de plus mais on aura l’occasion d’y revenir.

Playlist:

Hard On Them – Lutan Fyah (Retro Black Widow Riddim)
Warriors – I-Wayne (Retro Black Widow Riddim)
Teach the Children – Lady Passion
Wait on Jah – Dezarie
Dem A Fight I – Ras Zacharri
Put It On Me – Chuck Fender
Don’t Choose for Me – Delly Ranx
No Pain No Gain – Niyorah (World Go Round Riddim)
Wish Good – Delly Ranx (World Go Round Riddim)
Fighting for a cause – Omar Perry (World Go Round Riddim)
The Way You Live – Chezidek (World Go Round Riddim)
Sunshine Through the Rain – Lady Passion
Never Give Up On Jah – Ras Zacharri
The Prayer – Chuck Fender
Ghetto Youth Dem Dying – Alayna (’83 riddim)
Source of My Life – Anthony Selassie (Youthman Riddim)
Can’t stop us – Omar Perry (Youthman Riddim)
Tree of Life – Prezident Brown (Youthman Riddim)

Spread the love

Comments:

There are (2) Comments for the BC#73 « Wish Good »

comment